NORME en 812

La norme EN 812 est une norme européenne visant à garantir une protection de la tête du porteur d'un EPI. De cette façon, elle concerne les casquettes de sécurité pour l'industrie.

Garantie certifiée EN 812

La norme européenne EN 812 : 2012 doit répondre à plusieurs critères : solidité, robustesse, aération et confort. Elle est ainsi composée:

  • D’une coque de protection aérée qui est l’élément central de la norme. Cette coque doit être étudiée et testée dans le but de  répondre à toutes les exigences et toutes les morphologies.
  • D’un dispositif de maintien : Serre-nuque ou bien d’une jugulaire adaptable.
Norme EN 812
coque de protection en 812

Les casquettes de sécurité sont testées pour valider la norme européenne NF EN 812. En effet, les tests s’effectuent avec différents objets durs et/ou contondants en alternant la température pour observer la résistance au froid ou au chaud. Par conséquent, si vous voulez en savoir plus sur la norme européenne EN 812, commandez-les auprès de l’AFNOR.

De plus, toutes nos casquettes Surflex sont garanties par la norme EN 812. De ce fait, elles offrent donc une protection certifiée par l’Etat avec une conformité européenne et un confort optimal grâce au travail de notre équipe de R&D. Retrouvez également les caractéristiques techniques de nos casquettes anti-heurts. Nos coques de protection Surflex EN 812/A1 2012 sont ainsi brevetés de façon à protéger l’invention de la reproduction et de l’exploitation. 

Néanmoins, une casquette anti-choc n’est pas destinée à protéger des effets de la chute d’objets. Dans ce cas, la casquette anti-heurt ne doit pas se substituer à un casque de protection pour l’industrie selon la norme EN 397

Surflex au service de la sécurité des professionnels

Les obligations des employeurs en termes d’EPI : directive 89/656/CEE

Dans cette directive européenne, sont énoncés les exigences minimales de santé et de sécurité pour les travailleurs utilisant des EPI (Équipements de protection individuelle) dans le but de renforcer le meilleur niveau de sécurité en entreprise.

De plus, selon l’article R.4321-4 du code du travail, l’employeur doit fournir aux travailleurs un équipement de protection individuel (EPI) adapté à leur secteur d’activité et doit également veiller à ce qu’ils les utilisent de manière efficace.

Les obligations des porteurs des EPI

De l’autre côté, en ce qui concernent les utilisateurs des EPI et en conformité avec l’article L.4122-1 du code du travail sur l’obligation des travailleurs, il indique que les utilisateurs ont la responsabilité de respecter les conditions du règlement intérieur/ les instructions de l’employeur afin de se protéger et protéger les autres.
Dans le cas où l’utilisateur ne respecte pas les règles de sécurité, c’est sa propre responsabilité qui est en jeu et non plus celle de l’employeur.

Comment réussir les tests appliqués pour obtenir la norme EN 812 ?

Prérequis :

  • Premièrement, les échantillons doivent être soumis aux tests dans l’état dans lequel ils sont mis en vente. De plus, un certain nombre d’échantillons sont soumis pour la réalisation des essais. 
  • Deuxièmement, l’enceinte de conditionnement doit également être suffisamment grande pour que le produit ne touche pas les parois. 

LES 8 TESTS À RÉUSSIR :

1. Basses températures

Réussir les tests de résistance à basse température : à -10° C entre 4h et 24h.

2. Hautes températures

Résister également à haute température : c'est-à-dire à une exposition entre 4h et 24h à 50 °C.

3. Immersion dans l'eau

Survivre aux tests de résistance en immersion dans l’eau : donc survivre totalement immergés entre 4h et 24h à une température de 20°C.

4. Vieillissement artificiel

La casquette à coque doit également réussir les tests de résistance en vieillissement artificiel : produits soumis à un rayonnement d’une lampe à xénon. Les casquettes ne doivent pas se toucher ou toucher une paroi de l’enceinte.

5. Test de résistance

Réussir les tests de résistance dans une atmosphère d’essai :: c'est-à-dire 22 ° C (+- 5°C).

6. Absorption des chocs

Une masse percutante de 5 kg dont la face percutante est plane de 100 mm doit être positionnée au-dessus de la fausse tête et rien ne doit entraver sa chute. De plus, la masse percutante doit être lâchée sur le sommet de la calotte du casque à une hauteur de 300 mm (+- 5mm), ce qui correspond à une énergie de 12.5j.

7. Résistance à la pénétration

La casquette doit par ailleurs résister à la pénétration : Masse percutante de 500g que l’on laisse tomber d’une hauteur de 300 mm (+- 5 mm).

8. Résistance à la flamme

Enfin, elle est également testé pour une résistance à la flamme : Produit exposé à une flamme de propane pur à 95% au moins pendant 10 sec. 5 sec après le retrait de la flamme, noter si le produit continue de brûler avec production de flamme.